AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [philo] En tant qu'écrivain, doit-on être plus intelligent que les personnages qu'on crée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

A cette question, vous répondez :
Oui
0%
 0% [ 0 ]
Non
33%
 33% [ 1 ]
Oui et non
33%
 33% [ 1 ]
Je ne sais pas
33%
 33% [ 1 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Totoros
Panda Émérite
Panda Émérite
avatar

Masculin
Age : 34
Localisation : Dans les choux fleurs...
Loisirs : Musique, dessins, cinéma, jeux video, ...
Inscrit(e) le : 21/04/2007
Messages : 1648

MessageSujet: [philo] En tant qu'écrivain, doit-on être plus intelligent que les personnages qu'on crée ?   Mer 23 Sep 2009 - 14:45

En tant qu'écrivain, doit-on être plus intelligent que les personnages qu'on crée ?

Cette question m'est venue en lisant Hygiène de l'assassin d'Amélie Nothomb.
Dans ce livre, il est question d'un écrivain prix Nobel de la littérature qui se fait interviewer par plusieurs personnes à la suite. Hormis le fait qu'il soit misanthrope, gros, laid et j'en passe, c'est aussi un espèce de génie rhétorique.

La question que je me suis posé, c'est que quand même pour que ce personnage établisse un dialogue aussi bien construit, il faut que l'auteur lui-même puisse tenir un dialogue de la même profondeur non ?

Autre exemple, pour ceux qui lisent ou regardent Death Note, les personnages de Light et L ont une intelligence quasi-surhumaine. Est-ce que ça veut dire que le scénariste est au moins aussi intelligent ?

En d'autres termes, la question peut aussi se formuler comme "Est-ce que l'intelligence d'un personnage fictif est limitée par les caractéristiques intellectuelles de son auteur ?"

Je me demande aussi si cette question peut s'appliquer à d'autres domaines : est-ce qu'il faut être super imaginatif peut créer un personnage débordant d'imagination ?


Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://totoroschronicle.blog4ever.com
titevio
Panda Émérite
Panda Émérite
avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : ailleurs
Loisirs : cinéma, dessin, trucs de geeks, cuisine, rêver
Inscrit(e) le : 29/04/2006
Messages : 968

MessageSujet: Re: [philo] En tant qu'écrivain, doit-on être plus intelligent que les personnages qu'on crée ?   Dim 27 Sep 2009 - 23:49

Pour essayer de répondre à la question , je pense que oui, il faut que l'auteur soit brillant pour créer un personnage qui soit brillant. Après le personnage peut surpasser l'auteur, en le transcendant lui même. Donc il y a du pour et du contre, le personnage traduit une certaine intelligence de l'auteur, mais il peut largement la dépasser.

Je m'explique: un auteur peut créer un génie, car l'auteur manie les mots, donc peut faire dire ce qu'il veut à son personnage. L'auteur est plus un rhétoricien, les mots sont une arme qu'il manie. Si le personnage est lui aussi un génie de par ses mots, on peut alors naturellement penser que ses paroles proviennent de l'auteur.
Si le personnage excelle dans un domaine plus scientifique, l'auteur peut bien sûr être super bien documenté sur le sujet et se l'approprier. Mais si son personnage crée quelque chose de nouveau, cela ne veut pas dire que l'auteur est capable de le faire. La langue de l'auteur fait que les qualités du personnages sont décuplées. Dans les romans de Werber, qui sont très axés sur les recherches scientifiques, l'auteur est extrêmement bien documenté, il a aussi de l'imagination à revendre, serait il pour autant capable de rendre l'humain ovipare, ou de mettre au point une nouvelle forme de fécondation? Tout vient de son esprit mais ce qu'il imagine, seul son personnage est capable de le faire. Dans ce cas, le personnage est "plus intelligent" que l'auteur.
Un auteur peut aussi être complètement habité par son personnage, si bien que le personnage transcende l'auteur, c'est à dire que l'auteur n'a plus vraiment le contrôle sur son personnage, qui devient presque un être à part entière. Flaubert disait même "Madame Bovary, c'est moi" . Comment a-t-il pu se mettre dans la peau d'une femme à ce point, si cette femme "virtuelle" n'avait pas pris un peu sa liberté, jusqu'à envahir l'auteur. Un autre exemple du fait qu'un personnage intelligent peut rendre intelligent est par exemple que l'acteur qui joue le rôle du médecin légiste dans NCIS donne maintenant des conférences dans les universités et est consultant pour certaines affaires criminelles. Son personnage lui a enseigné un savoir.

Dans tous les cas, je pense que des personnages extrêmement brillants ne peuvent pas émaner d'un auteur avec un cerveau d'huître. Je suis aussi convaincue que la créativité, plus que l'intelligence est le pivot central pour faire un bon personnage. Pas besoin de connaitre par cœur le tableau de Mendeleiev pour faire dire ou faire ce que l'on veut à un personnage, si le verbe est bien manié. Pleins de personnages dits très intelligents le sont pour nous, car on imagine qu'ils le sont. La créativité des auteurs est parfois si débordante, que leurs personnages agissent de façon aberrante aux yeux de certains experts du domaine. Les mots sont là, la créativité est là, et notre imaginaire fait le reste. Un personnage est décrit comme étant un artiste exceptionnel ? Moi lecteur, je vais associer le mot artiste à ce que je connais, à des chefs d'œuvre existants et vais imaginer ce personnage faire encore mieux. L'auteur qui a écrit que ce personnage était un immense artiste a peut être dans son esprit imaginé d'autres œuvres que celles que je vais me représenter. Par deux mots tous simples, on peut donner une faculté qui nous dépasse à un personnage.
Dans le cas de Hygiène de l'assassin le principe est le même: je lis Nothomb qui dit que ce type a un sens remarquable de la rhétorique. pour que l'auteur juge son personnage de cette façon c'est forcément que son style dépasse le sien. Pour autant ce que je vais imaginer des œuvres de ce personnage, je ne le lirais jamais. Mais je pourrais me persuader qu'il est intelligent, car Nothomb écrit très bien, donc si elle dit que lui est encore mieux je vais m'imaginer un homme d'une intelligence dépassant l'entendement sans vérifier, les dires de l'auteur apportant le crédit nécessaire à sa réputation.
Revenir en haut Aller en bas
 

[philo] En tant qu'écrivain, doit-on être plus intelligent que les personnages qu'on crée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persévérance :: CAFE PHILO :: Société-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com